Archives, bibliothèque, documentation : quelles différences ?

Dans le cadre de mon projet sur la mémoire familiale, et aussi parce qu’après avoir été documentaliste, puis bibliothécaire, je vais prochainement devenir archiviste, il m’a semblé pertinent d’étudier les différences (et convergences) entre les différents domaines.

Voici l’état de mes réflexions sous forme de tableau, sachant que celui-ci est évolutif. Autrement dit : j’éprouverai peut être le besoin de rectifier ou rajouter des éléments au fur et à mesure

Les sources utilisées pour faire ce tableau sont les suivantes :

BURGY F.(2000). Archives, bibliothèques, documentation … convergences et questions d’identité in ARBIDO / Verein Schweizerischer Archivarinnen und Archivare; Bibliothek Information Schweiz . Band 15. Heft 6 – https://dx.doi.org/10.5169/seals-768956

CHABIN, M-A. (2012). L’opposition millénaire archives/bibliothèques a-t-elle toujours un sens à l’ère du numérique ? in Bulletin des bibliothèques de France (BBF), n° 5, p. 26-30. – En ligne : https://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2012-05-0026-006

Ressources sur la généalogie

Trouvé cette mine d’informations, certes pas très actuelle, mais qui peut être un bon point de départ pour le volet généalogie de ma recherche : Recensement systématique des références sur les pratiques de la généalogie

Voir notamment le plan de classement et les liens établis avec le métier d’archiviste

les explications sur l’origine du projet se trouvent ici : http://enfance-jeunesse.fr/action/cybergenealogie-et-filiation/

Organiser les archives familiales – cours ICA

En dehors de ceux proposés par PIAF (Portail International Archivistique Francophone), il existe peu de formations sur la gestion des archives, et encore moins sur les archives personnelles, privées ou familiales. L’ICA (International Council on Archives), organisation neutre non gouvernementale, propose un cours sur ce thème, en français ou en anglais (au choix). Il s’agit d’un cours payant (50 EUR), destiné à toute personne ayant hérité ou ayant la garde d’archives familiales et souhaitant acquérir une méthodologie tant au niveau de l’organisation, que de la gestion ou de la conservation. Il représente environ 6 heures d’enseignement en ligne.

Cours ICA – Organiser les archives familiales

à suivre : mes commentaires sur cette formation à laquelle je viens de m’inscrire